Les poèmes du confinement

Jour 20

Poème du pou en temps de confinement

C’est dur d’être
pou
quand la clé est sous
le paillasson
des écoles et des maisons
plus de tête où
se réfugier
plus de cheveux où
s’éclater
à plusieurs
orgie salée
de sang à sucer
on pou
rit
seul
on meurt
au bout de
plusieurs heures
sans pou
voir se nourrir
sur le dos
des nuques
en sueur
des bonnets
des écharpes
abandonnées
à l’heure
de la récré

que c’est dur d’être
pou
en ces temps
ripoux
sans pou
voir pulluler
sur une tête
une pou
ssette
à un mètre
de sécurité
ne pas pou
voir sauter
rester seul
à attendre
une tête où
se répandre
si seulement un baiser
venait
tout près
sauter
quitte à risquer
le vide
le bide
la pou
tre dans l’œil

mais sinon
on pou
rit
pou sans pou
à baiser
à sucer
à féconder
sur une tête
chevelue
où pou
voir se cacher
loin des pou
voirs nuisibles
des peignes et des pou
belles
des bombes
et des shampoo

car le pire
pour un pou
c’est finir
sur un chou
un crâne d’œuf
tout mou
brillant comme un
bijou
ou un genou
une piste
à mouche
lisse comme un caillou
ou sur un joujou
sans cheveux le doudou
ni poils
à sucer par-dessous
le pire
c’est finir
triste à en mou
rir
et complètement fou
au chant du
hibou

pouh !

Maud Thiria, 4 avril 2020