Les poèmes du confinement

Jour 14

Poème du blé confiné

C’est confiné
Que je t’écris
À toi mon blé
Toi mon épi

Et quand je dis mon blé
Je pense à tes cheveux
Tu les as tous rasés
Pourquoi mon amoureux

Et puis tes beaux yeux bleus
Si confiné je peux
Bien m’en languir un peu
Mais les pleurer très peu

Alors je prie
Espère aussi
Mon blé tant pis
Que tu m’oublies

Alban Robin, 29 mars 2020