Ce recueil numérique, évolutif et participatif regroupe quelques poèmes inspirés par le jeu Zelda, dans ses volets Breath of the wild et Tears of the Kingdom.

Bouton pause

La lune de sang
Elle brille à nouveau
cette nuit
Et à dos de cheval squelettique je fonce
carquois rempli regard décidé
Je suis prophète en ce royaume
tout le monde me veut quelque chose
Il y a des monstres à combattre
des princesses à sauver – à quoi bon ?
Il me faudrait sans doute
une thalasso au sel,
un massage gerudo
voir un psy

Camille Paix, le 26 novembre 2023


Saint Sébastien d’Hyrule
(deuxième amphionie d’Hyrule)

Première étape
Pied de la Montagne de la mort

Le bras d’un bokoblin palpite sur le sol
et sa main

comme le corps d’un canard à la tête coupée
qui dit-on continue de marcher

cherche encore à saisir quelque gourdin sans doute

doigts lamentables d’un pianiste qui réclamerait son clavier

*

Tu n’as pas le temps de voir la nuit tomber
que les chauves-souris prennent feu

les squelettes sortent de terre
pour une danse d’os

y retournent avant l’aube
découpés à l’épée

le soleil est levé

le bras sur le sol
claque toujours des doigts

Deuxième étape
Murailles d’Elimith

Mourir avant de trouver le sixième humain
devant les murailles ruinées d’Elimith

la maison était vide
(pris quand même les fagots)
mais pas la plaine

les fleurs de clarté
n’ont pas ébloui la horde de monstres

la récolte en venant mourir ici était bonne

il y a une nouvelle vie
et cette fois plus de surprise

*

Il a plu toute la nuit sur la horde de monstres

pour un peu je les plains
ils dorment dans la boue
et attendent le héros armés d’un seul bâton

pauvre chair à Ganon
que mon épée jouira de découper en tranches

– ici dans mon salon c’est aussi le matin
le café chauffe encore
et c’est sur la brioche que mon couteau se lâche

Troisième étape
Position inconnue

La pluie et la nuit tombent

au loin c’est un relais
où je pourrai trouver un lit
et une énième quête

la plaine est agitée par un vent qui fait passer la brume

moi je ne bouge pas
herbe parmi les herbes
à peine contrarié par deux flèches en pleine poire
qu’un monstre squelettique s’amuse à m’envoyer

non je ne réponds pas
saint Sébastien d’Hyrule
je ne bronche pas
une troisième flèche vient m’enlever un cœur

– à la quatrième
je le tue

*

Six oiseaux ont volé aussitôt
présage en avance
il faut faire avec
et trouver dans la pluie qui tombe
en tâches blanches évanescentes
et les hautes herbes qui se balancent
en silence
la nuit
un poème

Samuel Deshayes et Guillaume Marie, le 11 juin 2023


Soluce

L’ouïe en pointe pour les trois voix.
L’arc lumière ou celui aux plusieurs flèches.
Le ciel s’envole dans les oiseaux.
Les pères des filles étaient éleveurs de chevaux.
Le point faible des gardiens.
Les épées rouillent.
Au relais, un vieux nous parle.
Il faudra voir quelques fées
Pour améliorer l’armure.
Les minutes sont des rubis.
Les baleines en squelette
Et les grottes en saphir.
Ta maison reconstruite entre deux paroles.
Ta maison dans le village et te tenir à côté.
Siffle et effraie.
Épuise à la neige et au sable ton bouclier.
Mets les mains sous la lave et monte sur le bras droit des morts.
Garde à deux mains ton arme et accomplis l’esquive.
Tire prodige du plus petit journal.
Cherche les sanctuaires des causes secondaires.
Nage sur le pont.
Elle te laissera entrer.
Pour trouver les poissons, cherche les mouettes.
Va à la forge. Le feu aussi est une matière première.
Dresse ton deuxième cheval pour quitter le premier.
Le monde continue, avec son dieu mort.

Milène Tournier, le 24 février 2023


Tous nos morts
(première amphionie d’Hyrule)

Point de départ : Sanctuaire de Shi’ Kuchofu.

Première étape
Ruines de l’est du désert

au piano
– deux notes seulement
répond quelque chose comme un luth

c’est l’entrée du désert

il ne se passe rien
sinon le lent passage de quelques oiseaux
qui volent en V dans ce monde aussi

les géantes sculptées attendent toujours leur heure
moi j’ai passé ici une nuit déjà
– et non, décidément rien
pas un coup de squelette

le vent, seulement,
soulève un peu de sable et joue avec mon voile

au-dessus de la montagne
cet halo de lumière rouge est un chameau qui veille

Deuxième étape
Tourbière de Tonpècle

Réfugié dans un arbre comme un baron perché
je ris des gros lézards qui m’attendent dans la plaine
gourdins dressés
prêts à m’envoyer dans l’enfer du game-over

je ris parce que je sais que ce sont des animaux nocturnes
et qu’il me suffit d’attendre l’aube

depuis mon baobab je vois toute la vallée
les parois abruptes
la mer au loin
vibrante et rayonnante dans le petit matin
la voilà la fameuse mer allée
avec le soleil

et bientôt l’ombre de mon arbre sur la prairie jaune
s’allonge
– les lézards sont couchés

Troisième étape
Récif aux Labres

l’arc lézal brille au sol après un bref combat
le bouton Ramasser clignotte
c’est de nouveau la nuit

cette île artificielle est la dernière étape
avant l’immensité de la mer de Firone
nul joueur n’a jamais réussi à la franchir
et je ne m’y risquerai pas
on dit qu’au-delà
un continent accueille tous les Hyliens tombés à la guerre
tous nos morts
(pas du tout c’est bêtement la limite de la carte)

Quatrième étape
Plage aux Ballons

en haut des collines aux formes inhabituelles
se cache habituellement un nouveau korogu
celle-là de colline ne fait pas exception

ces idiots de gros poulpes me lancent toujours des pierres
prends cette flèche en échange
nom d’une feuille !

Cinquième étape
Sanctuaire de Sai’ Uuto

Après quelques retardements
sur lesquels je préfère
ne pas trop m’attarder
– la route en Hyrule n’est jamais très sûre
j’entends enfin la flûte

trois fois quatre notes :
un relais

celui du lac et je n’aurais jamais pensé
arriver dans ce coin-là
sur le plateau d’Ubot exactement
que je ne savais pas être si près de la mer

je cueille quelques bananes
– car on ne sait jamais
je fais copain-copain avec le chien berger
– parce que c’est amusant
je monte sur la plateforme qu’on veut bien m’indiquer
– OK : sanctuaire en ligne de mire
je fais le plein de flèches
– merci Terry tes prix sont vraiment abordables
et tu es dans ce monde mon perso favori

on m’annonce que non loin peut surgir un dragon

Guillaume Marie – 1er février 2023

(On trouvera à cette page les principes d’écriture d’une amphionie.)


Les Antiquités d’Hyrule

Nouveau venu qui cherches Hyrule en Hyrule
Et rien d’Hyrule en Hyrule n’apperçois,
Ces vieux palais, ces vieux arcs que tu vois,
Et ces vieux murs, c’est ce qu’Hyrule on nomme.

Voy quel orgueil, quelle ruine, et comme
Celle qui mist le monde sous ses lois
Pour donter tout, se donta quelquefois,
Et devint proye au temps qui tout consomme.

Hyrule d’Hyrule est le seul monument,
Et Hyrule Hyrule a vaincu seulement.
l’Évandra seul, qui vers la mer s’enfuit,

Reste d’Hyrule, ô mondaine inconstance !
Ce qui est ferme est par le temps destruit,
Et ce qui fuit, au temps fait resistance.

Asarim Du Bellay – janvier 2023


Terzaroma d’Hyrule

la nuit mange la plaine je me chauffe à un feu
mes cœurs fondent plus vite que la forme d’Hyrule
la journée fut ardente et la lune est en feu

des corps de géants morts reviendront sur Hyrule
des lézards venimeux rempliront la terre ferme
cette armée et ces ruines sont les restes d’Hyrule

quelques pierres sous du lierre marquent un vieux corps de ferme
le piano n’apaise pas l’atmosphère électrique
si mon canap est mou ma main restera ferme

mon joystick à grands coups d’impulsions électriques
enverra droit dans l’œil des hinox une flèche
mon épée balaiera les oiseaux électriques

marcassins magiciens centaures vifs comme des flèches
rejoindront les enfers avant mon game-over
(penser à acheter des carottes et des flèches)

un cheval est utile quand le monde est ouvert
demain je dois causer au petit Yunobo
ou bien dans la forêt j’irai me mettre au vert

en cent ans le royaume est devenu plus beau
champignons herbes mousses ont recouvert Hyrule
laissons tomber les quêtes errons loin des robots

mes cœurs fondent plus vite que la forme d’Hyrule

Guillaume Marie – janvier 2023